Banière 9 blog

Votre panier

Votre Panier


Papotage

 


Agenda

De belles rencontres

 

images du menu

 


Nombre de visites :


 


Ourdissure et monture du cannage

Mardi 26 Mars 2019
Ourdissure et monture du cannage
Vous voulez (toujours) rénover la chaise ou le fauteuil de vos aïeux, et vous avez envie de refaire le cannage vous-même ? Cet article fait parti d'une série pour répondre à vos questions.

Nous avons vu d'où vient la canne de rotin, (ici), le matériel nécessaire, (ici), et quelle canne de rotin choisir pour canner, (ici). Abordons
Les étapes du cannage.

Le cannage à la française (c'est son nom) est composé de six brins, deux verticales (l'ourdissure), deux horizontales (la monture), deux diagonales (la garniture), d'où son nom cannage à six brins. Il faut ajouter un brin (le recouvrement) qui sert à masquer les trous nécessaires au cannage manuel.
échantillon cannage

Etapes préalables.

La première étape est de nettoyer le chassis à canner. Il faut enlever l'ancien cannage, et s'assurer que tous les trous soient bien propres. Si il y a besoin, nettoyer, teinter, cirer, ou peindre le chassis en fonction de ce que vous désirez.

Une fois le chassis prêt, le cannage proprement dit peut commencer. 

Pour travailler la canne de rotin, il faut l'humidifer, afin qu'elle ne casse pas pendant le travail. Prélevez un brin de la couronne de canne de rotin dans la largeur prévue pour l'ourdissure (verticale) et la monture (horizontale), et plongez le dans une bassine d'eau. Le temps nécessaire de trempage est compris entre trois et dix minutes suivant le brin. Une fois le temps écoulé, sortez le brin de l'eau et essuyez le avec un torchon juste pour qu'il ne dégouline pas. 

L'ourdissure (verticale) et monture (horizontale)

Il existe deux manières d'accomplir la trame verticale et horizontale. 

La première façon de faire, est de commencer par "monter" les deux brins de l'ourdissure (verticale), puis de "tisser" les deux brins de la monture (horizontale).
Ourdissure (verticale) du cannageCannage monture (horizontale)

La deuxième, est de "monter" un brin de l'ourdissure (verticale), puis un brin de la monture (horizontale), puis un brin de l'ourdissure (verticale), et de "tisser" le dernier brin de la monture (horizontale). 
 
Montage 2 pour le cannage

La première façon de faire est plus longue, mais donne un résultat plus régulier. Faites votre choix.

Trucs et astuces

 
Votre chassis est circulaire (rond), carré, en trapèze, d'une forme difficile à définir ? La technique est toujours la même. Ceci dit, il est souvent plus simple de commencer au centre pour s'assurer de la symétrie de résultat final. Donc en général, on commence par compter le nombre de trous en haut, et on place le bout du premier brin au centre, maintenue par une cheville. Puis, l'autre extémité du brin est passé dans le trou du centre de la partie basse du chassis. On "remonte" l'extrémité du brin dans le trou du chassis qui se trouve à côté de celui-ci et on tent le brin pour le "plonger" dans le trou d'à côté de la partie haute du chassis, et ainsi de suite. Vous obtenez comme des barreaux à une fenêtre.

Faites attention, de ne pas tordre la canne de rotin dans le passage entre deux trous sur le dessous du chassis.
dessous du cannage
Maintenez à chaque passage la tension des brins à l'aide des chevilles.

Humidifiez le brin en cours d'utilisation avec une éponge s'il sèche.

Bien sûr, il faut s'assurer que ce soit toujours le côté bombé et brillant de la canne de rotin qui se trouve sur le dessus du travail.


Votre chassis n'est pas carré, il est courbe, sur les côtés, sautez un trou ou deux pour l'ourdissure suivante. Ce qu'il faut impérativement, c'est que l'espace entre deux ourdissures (verticales) soit identique au précédent.

Dernier truc pour aujourd'hui, il faut savoir que la canne de rotin a un sens pour la travailler. En effet, un brin de canne de rotin n'est pas uniforme. La où se trouvaient les feuilles ou épines, il y a une aspérité. Il y a un sens qui "accoche" moins quand on passe le doigt dessus. Pensez donc à prendre le bon sens pour le tissage de la monture (les horizontales)

 

On verra les deux dernières étapes la garniture (diagonales) et recouvrement (finition), la fois prochaine.
 
 
Bonne semaine.

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !

Informations légales :
Caielle & Cadiera (Agnès Hébrard) - RSI Nord Pas-de-Calais SIREN 531 236 636 00019 - 59650 Villeneuve d’Ascq - Déclaration CNIL 1700005
Immatriculée au registre du commerce et des sociétés (RCS) et au répertoire des métiers (RM)

Contact@Caielle-Cadiera.com